7 septembre 1995

Monza 1995, tension en Formule 1 !

1995, l’année de tous les dangers pour Renault F1… suite à la disparition tragique d’Ayrton Senna en 1994, le motoriste se devait de remporter un nouveau titre de Champion du Monde des Pilotes. Successeur de Senna comme premier pilote au sein du team Williams-Renault, la trajectoire était toute tracée pour Damon Hill… mais il fallait désormais compter sur Benetton, la seconde écurie équipée du V10 Renault et son pilote vedette, Michael Schumacher.
À couteaux tirés dès le début de la saison, alternant les victoires, les deux pilotes ne s’adressaient même plus la parole lorsqu’ils se croisaient.

GP d'Italie 1995, stand Benetton-Renault.

> Monza, Olivier Marguerat au Nikon F4 à l’œuvre dans le stand Benetton-Renault.

Chez Wake-Upp, alors que nous produisions des images pour Renault Sport, nous avions le projet d’un livre photo sur la saison 1995, racontant le duel acharné entre Hill et Schumacher. Ne connaissant pas l’issue du championnat début septembre, nous avons alors proposé à la communication de Renault Sport d’organiser une séance de prise de vues des deux protagonistes autour d’un moteur V10… pas facile de les réunir, voire impossible, tellement la tension entre eux était à son comble.

Photographes de Formule, 1995, Monza.

> Dans le paddock de Monza, Olivier Marguerat et Gérard Planchenault (Wake-Upp).

En habile négociateur, Christian Contzen (Directeur Général de Renault Sport), avec la complicité de Philippe Tardivel (Responsable de Communication Renault F1) et de Christine Marquilie (Responsable Presse et Relation avec journalistes), réussit à convaincre les 2 écuries d’organiser cette séance à Monza, la veille des essais du GP d’Italie.
Le jeudi 7 septembre, en fin de matinée, l’équipe de Wake-Upp (Bruno des Gayets, Olivier Marguerat et Gérard Planchenault) débarque sur place pour préparer cette séance de prise de vues dans le plus grand secret, s’interdisant évidemment d’en parler à qui que ce soit (tous les photographes du paddock rêvaient de ce scoop !).
Renault F1 nous propose un lieu “neutre” pour installer notre studio: un stand Beneton (avec l’aide Joan Villadelprat) mitoyen aux 2 écuries, utilisé par Renault pour stocker son matériel. Mise en place dans l’après-midi… fond blanc neutre, éclairage et boîtes à lumière Balcar, tout est minutieusement préparé et testé (films… boîtiers en double… jeu d’éclairage de rechange…), aucun droit à l’erreur car nous n’aurons droit qu’à dix minutes “chrono”, le temps accordé par les deux pilotes.

Equipe Wake-Upp productions GP d'Italie

> Le studio est prêt pour accueillir Damon Hill et Michael Schumacher, nos Nikon F4 “doublés” sont chargés et les Balcar sont testés !

17h00 : tels deux boxeurs montant sur le ring, Michael Schumacher et Damon Hill arrivés chacun de leur coté, se placent autour du V10 Renault. Très professionnels, ils suivent nos instructions sans broncher (face à face… “les yeux dans les yeux”… concentrés… souriants… complices…) en jouant comme deux acteurs alors qu’ils ne s’adressent plus la parole depuis plusieurs semaines.

Duel Schumacher-Hill 1995.

> Pose amicale entre les 2 protagonistes du championnat du monde de Formule 1 1995.

17h10 : les dix minutes accordées par Williams et Benetton se sont écoulées… Michael Schumacher et Damon Hill repartent dos à dos sans se serrer la main. Pour nous, c’est mission accomplie, le scoop est dans la boîte ! Nos boîtiers Nikon F4 sont gavés d’images et, bien au delà de nos espérances, nous disposerons même d’un large choix d’images nous permettant d’alimenter les différents projets éditoriaux en cours. Après cette bouffée d’adrénaline, ces instants d’intense concentration, la pression retombe et nous en profitons pour shooter quelques souvenirs avec les membres de l’équipe Renault F1.

Photo souvenir Wake-Upp - Renault F1.

> Photo souvenir après la séance de prises de vues : Olivier Marguerat, Gérard Planchenault et Bruno des Gayets (Wake-Upp productions), Christine Marquillie et Philippe Tardivel (Communication Renault-Sport F1).

1995 duel Damon Hill et Michael Schumacher

> Auto-Journal, Racing One, VSD, livre “Champions !”…
VSD titrait la double page : “Arrêtez-les, ils vont finir par se tuer”. Ambiance !

Lorsque je regarde de nouveau ces photos qui ont, à l’époque, fait le tour du monde (dont le fameux “face à face” choisi pour la couverture du livre “Champions !”), il est difficile d’imaginer, sachant ce que l’on peut réaliser aujourd’hui en post-production numérique, que ces deux stars de la F1 aient pu poser ensemble à ce moment clé de la saison 1995 et de façon si affable, autour d’un moteur Renault. D’ailleurs, lorsque jeudi soir, nous avons raconté ce “scoop photo” à d’autres journalistes présents dans le paddock de Monza, certains avaient du mal à nous croire!

Paddock GPd'Italie 1995 à Monza

> Discussion amicale dans le paddock de Monza avec Philippe Eranian (Sygma) qui lui aussi préparait un livre sur Renault F1, et Gérard Planchenault (Wake-Upp).

Dimanche, la course sera très tendue, les 2 pilotes s’accrocheront et abandonneront, ce qui ne fera pas baisser l’animosité qu’ils se vouaient alors.

Livre "Champions", 1995, Damon Hill et Michael Schumacher

> Livre Champions ! “Les coulisses d’un exploit”, Wake-Upp éditions – 1995.